Aven Armand

aven armand

AVEN ARMAND • Jean-Paul PIN • 48150 Hures-la-Parade • *protected email* • *protected email*

aven armand
La forêt pétrifiée

Découvert en septembre 1897 par le forgeron Louis Armand, et rendu célèbre par Edouard-Alfred Martel, l’Aven Armand, situé en Lozère sur le Causse Méjean, est un exceptionnel site souterrain qui a été qualifié «d’Apothéose des Cavernes» par le créateur de la spéléologie !

Après un transport en funiculaire qui permet de descendre d’une cinquantaine de mètres, on arrive sur un superbe balcon panoramique, on embrasse d’un seul regard un palais de rêve mis en valeur par un bain de lumière savamment orchestré.

L’esprit est immédiatement frappé par la vision irréelle d’une forêt vierge pétrifiée depuis la nuit des temps !

La descente par un escalier confortable permet d’apprécier l’harmonie de ce vide étincelant de splendeurs ;
on peut apercevoir un bout de ciel diffus qu’est le puits d’accès originel, et s’interroger à l’aplomb d’une deuxième cheminée, aveugle celle-là et qui débouche à la voûte de la vaste salle.

aven armandLové entre des fûts de calcite magnifiques, semblables à des troncs de palmier, le cheminement se poursuit graduellement vers le bas, jusqu’à un grand puits vertical qui mène à – 197 m sous la surface.

Ce site présente plus de 400 stalagmites «en piles d’assiettes» ou en «pommes de pins» dépassant au moins 1 m de haut.

La plus grande stalagmite de ce prestigieux ensemble (classé parmi les sites de la Lozère le 20 août 1941) est la plus élevée connue de ce type.

aven armand