Aven de l’Aspirateur

aven de l'aspirateur

ASPIRATEUR • 30630 Montclus • AVCFC

aven de l'aspirateurDécouvert en 2003 par Jean-claude Girard et Jean-Louis Souchon (membre du GNES) , il est situé dans le plateau de Méjannes-le-Clap, entouré par la Cèze,et a fait l’objet d’une protection par arrêté municipal de la mairie de Montclus qui en est propriétaire.

L’entrée, minuscule a été pénétrée en 2006, après de nombreuses séances de dégagement par une série de puits étagés jusqu’à la côte – 92.

On observe sur ses parois les traces indiscutables de circulations phréatiques puis paragénétiques, en liaison directe avec la crise messinienne de salinité (assèchement de la Méditerranée, puis transgressions marines avec blocage du karst).

On peut dater précisément la formation initiale de cette cavité à 8 millions d’années, et son régime de circulation paragénétique d’environ 5 à 6 millions d’années.

De ces épisodes, la grotte conserve des traces surprenantes, sous formes de marmites de plafond, de banquettes-limites en parois, de ressuyages de remplissages argileux, mais aussi de lacis pariétaux évoquant des racines qui ne sont que des chemins de bulles de dégazage (gaz carbonique) pouvant avoir été en liaison avec des remontées hydrothermales.

aven de l'aspirateur
Arborescences

Un secteur perché de la cavité livre de très belles concrétions de calcite ; ailleurs, on admire de superbes «baguettes de gours» probablement d’origine bactérienne et qui semblent les plus grandes d’Europe.

Le plus rare dans cet aven est l’existence de gours emplis de triangles, et surtout de massifs stalagmitiques composés entièrement d’une «pâte de calcite à triangles emboîtés», ce qui semble unique.