Grotte de Malaval

grotte de malaval

MALAVAL • 48400 Les Bondons • AVCFC

grotte de malavalSur le plateau des Bondons, cette cavité, la plus longue de la Lozère (12 km) est l’une des plus extraordinaires cavernes françaises à concrétions, célèbre pour ses richesses aragonitiques : coralloïdes et aciculaires.

grotte de malaval
Le drapeau

Connue depuis plusieurs siècles (captage après construction d’un barrage interne sur 30 m de haut), ce n’est qu’à partir de 1947 que le Dr Jean Gajac et Jacques Rouire y conduisirent des investigations méthodiques (jusqu’en 1958).

Le B.R.G.M.l’étudia après creusement d’un puits et d’une galerie, puis un aménagement sommaire (poutres, planches, échelles).

Quelques spéléologues ont repris le flambeau, surtout l’Association Malaval qui a rajouté plusieurs kilomètres de nouveaux réseaux (dont de pures merveilles), qui a mené à bien la topographie et qui s’est attelée à sa conservation (éradication des «aménagements»).

C’est une cavité qui présente des excentriques d’aragonite en chapelets de boules, et l’une des rares à livrer de nombreux locus d’aragonites teintées en bleu dont la galerie Monique.

grotte de malaval
Le soja

Une dizaine de gours actifs en aragonite (trois sont colorés en bleu et deux donnent vie à de l’aragonite flottante blanche), de l’hydromagnésite partout, du gypse (fleurs et surtout «bavures d’escargots» sur paroi) ornent les secteurs qui ont pour nom :
réseau des Tucs (grands ensembles d’aragonite massive), salles Blanches et Super-Blanches (royaume des excentriques coralloïdes), galerie Traversière, galerie Chabaud (excentriques d’aragonite en équerre et coralloïdes teintées en jaune), réseau des Meuniers.

Les parties les plus précieuses font l’objet d’une conservation sans faille (association Malaval et propriétaires).